Fille de Pluie

Le jour et la nuit se faisaient encore l’amour quand le signe en musique s’imposa.  Aveugles !  Ils étaient si aveugles ! Personne, vraiment personne ne le vit !  Au bout de quatre saisons, n’y tenant plus, il devint sang, les tachant, les souillant… les faisant naître à un autre temps.  Une petite graine… juste une petite parcelle de terre de rien du tout et au bout du parcours… une plante resplendissante, une petite merveille devant laquelle s’inclinaient princes et vautours.

Que de mots ! Que de mots pour compter un acte à la fois banale et sublime.  Alors ainsi entre jour et nuit, ma tendre protégée fit entendre son cri, ce roucoulement inarticulé, humide de la senteur de l’été. Ses premiers pas furent bénis par un nuage de tendresse, une fine rosée d’une douce allégresse… Ah ! La beauté ! Que n’aurait on pensé !  Même les méats des ténèbres se retrouvaient fermer par une petite main de fée…
 
C’est tellement agréable de se tenir face à la mer, d’y lire une histoire sous la garde du soleil couchant, sans même songer ne serait-ce qu’une fois que les pas tracés ont laissé du sable sous nos pieds.  …
Texte tire de “Errance”
Advertisements

One thought on “Fille de Pluie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s