(…) amertume (…)

Le rêve perdu laisse un goût amère
Que l’on traine derrière soi
Inconsciemment le long des siècles
En silence on s’avance
Croyant avoir grandit
Mais au fond on se lance
Comme un défit à l’infini

Le rêve perdu laisse un goût amère
Pareil au sang versé
Sur un autel sacrilège
Le coeur a beau se resaisir
Mais quand vient la nuit
Les ombres font la fête
Les monstres pointent leur tête

Le rêve perdu…
Rêve confus
Un réel en lambeau
Une âme en sanglots

Extraits de “Ironie et Sarcasme

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s